Fiche Métier Vitrailliste :

Salaire, Formation, Rôle et Compétence

Vitrailliste

Salaire Moyen brut par an

35100 €

Niveau d’étude 

CAP À BAC+5

Top 5 compétences

Bonne culture concernant l'histoire religieuse et les symboles - Excellente compétence en dessin - Savoir harmoniser les couleurs et les volumes - Savoir souder - Solide culture en histoire de l'art

Dans un monde en constante évolution, les métiers artistiques deviennent de plus en plus professionnels. Ainsi, exercer comme vitrailliste est devenu le rêve que nourrissent plusieurs personnes. Celles-ci ont un profond amour pour les vitraux anciens et souhaitent donner une seconde vie à ces derniers.

Cependant, comme tout métier, un vitrailliste pour pratiquer sa profession doit se faire former. Il doit avoir certaines compétences et nécessairement avoir quelques habitudes propres à ce métier. C’est cet ensemble qui lui permettra alors de gagner bien sa vie. Pour plus de détails à ce sujet, lisez ce qui suit.

Description du métier

Le vitrailliste est une personne qui exerce l’art du vitrail. Il est comme un interprète des œuvres du moyen âge dans les temps modernes. Sa particularité se situe au niveau de son aptitude à travailler sur du verre.

Il peut produire une œuvre vieille ou en créer de nouvelles selon son inspiration. Création et restauration sont donc ses deux points forts. Étant un métier artistique, il peut être exercé tant par les hommes que par les femmes.

Son art se met en valeur par la transparence du verre et la couleur de l’environnement. Au final, le vitrailliste vous fera admirer une image translucide et colorée. Il peut intervenir pour réparer des vitraux dans les musées ou bâtiments historiques.

Cet artiste est aussi en mesure d’exercer son art avec l’aluminium ou de la pierre. Pour obtenir l’œuvre finale, ce dernier assemble des verres plats avec l’aide du plomb.

Missions du vitrailliste

La mission première d’un vitrailliste est de créer des œuvres d’art selon son inspiration. Il peut également en faire sur commande et en fonction des orientations du client. Cette mission lui permet de laisser exprimer tout son art.

Hormis cela, cet artiste participe également à la conservation des œuvres d’antan. Il y arrive par la restauration des vitraux. Il dessine d’abord un croquis qu’il soumet au client. Par la suite, il réalise une maquette du vitrail sur calque. Son modèle est reporté sur des feuilles de verres teintés, puis coupé à l’aide d’un diamant.

Un premier assemblage des pièces en verre est réalisé pour ensuite être peint avant de passer au four pour cuisson. Ce dernier procède également au sertissage à l’aide de baguette de plomb. Pour finir, il se charge de monter et de faire la pose du vitrail.

Niveau d’études et salaire

En matière de revenus, le vitrailliste débutant gagne au moins 1430 euros le mois. Tout le reste dépend des commandes qu’il reçoit et de son niveau de réputation. Plus il aura des commandes, mieux il sera rémunéré.

En matière de niveau d’études, cette profession peut être exercée avec un CAP en arts et technique du verre, option vitrailliste. Vous pouvez aussi devenir vitrailliste avec un BMA (brevet des métiers d’art) en art et technique du verre.

La formation ne se limite pas à ce niveau 4. Vous pouvez aussi évoluer pour décrocher un BAC technique en STD2A (sciences et technologie du design et des arts appliqués). C’est ce diplôme qui vous ouvrira les portes d’une école professionnelle. Vous devriez sortir de ce centre avec un DMA (diplôme des métiers d’art) en décor architectural et traitement plastique de la transparence. Avec un autre BAC, vous ferrez une mise à niveau avant formation.

Les compétences requises pour exercer ce métier

Il est important de distinguer les aptitudes professionnelles de celles techniques.

Aptitudes professionnelles

Le vitrailliste doit avoir une grande concentration. Il en a besoin pour éviter de commettre des erreurs. Cette attention doit être plus accrue lorsqu’il travaille en dehors de son atelier. Il doit posséder l’art de convaincre afin de trouver de bons clients pour une bonne tarification à la clé.

Pour exercer dans ce métier, vous devez être autonome. Le vitrailliste a également besoin de s’appuyer sur de la pédagogie surtout s’il anime une classe d’apprentissage. Transmettre des connaissances en art n’est jamais facile. L’autre qualité indispensable est la patience, car la réalisation d’une œuvre peut prendre beaucoup de temps.

Le vitrailliste doit aussi disposer de bonnes aptitudes physiques. Il est appelé à travailler en hauteur dans certains édifices religieux. L’accomplissement de sa tâche peut aussi l’amener à soulever de lourdes charges.

Aptitudes techniques

Pour les cas de restauration de vitrail, il est important d’être bien informé. Cela vous aidera pour mieux reproduire certains symboles. Cette culture vous renseignera également sur les techniques d’antan utilisées. Dans le même temps, le vitrailliste doit bien connaître les anciennes méthodes de réalisation des vitraux.

Vous devez également disposer de bonnes aptitudes en dessin. Cela est primordial, car c’est la réussite de l’esquisse qui conditionnera le démarrage des travaux sur le verre. Les produits verriers ne doivent avoir aucun secret pour lui. Il est aussi important qu’il ait une parfaite maîtrise de l’harmonie et de l’agencement des couleurs.

La précision est aussi de mise afin d’assurer un travail bien accompli. Cette dextérité est d’autant plus importante que le travail est purement manuel. Le vitrailliste n’a pas droit à l’erreur.

Évolution de carrière professionnelle

Le vitrailliste est considéré comme un métier libéral. Ainsi, très jeune, il peut donc déjà chercher et trouver des clients et commencer par enregistrer ses premiers revenus. En raison de la réticence de certains à confier leur commande aux nouveaux, le jeune diplômé peut commencer comme apprenti. Il existe de nombreux ateliers dans lesquels il peut se faire embaucher. C’est aussi possible pour lui d’être directement enroulé sur un chantier de restauration.

Après des années de pratique, le vitrailliste peut ouvrir son propre atelier. Les cas de reprise d’ateliers peuvent aussi être envisagés. Il n’est pas non plus exclu que le vitrailliste se retrouve à la tête d’une équipe en charge de la restauration d’un grand chantier. La dernière option envisageable est l’enseignement. Le vitrailliste peut transmettre son savoir dans les instituts d’art.

Cette profession devient très prisée. De nombreux particuliers demandent des œuvres anciennes pour leur décoration d’intérieur. De ce fait, si vous nourrissez l’envie de devenir un jour vitrailliste, vous savez désormais ce qui vous attend. Cela commence tout de même par une passion exprimée pour les vitraux.

Découvrez votre Futur Métier

Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt