Fiche Métier Dessinateur de presse :

Salaire, Formation, Rôle et Compétence

Dessinateur de presse

Salaire Moyen brut par an

43350 €

Niveau d’étude 

BTS à BAC+2

Top 5 compétences

Goût pour l’actualité - Ouverture d’esprit et curiosité - Rapidité d’exécution - Savoir dessiner - Sens de la caricature

Un dessinateur de presse crée des sketches pour décrypter l’actualité, de manière humoristique. Politiciens, vérités sociales, guerre ou élections, les dessinateurs de journaux sont des professionnels de l’art de la satire. Leurs œuvres, souvent destinées aux lecteurs de journaux et de magazines, sont des représentations ironiques de la réalité. Ils peignent des portraits amusants et utilisent les arts graphiques pour parler de l’actualité. Véritable journaliste, un illustrateur de presse analyse et organise des événements mondains pour informer son public et exprimer son point de vue (ou celui des médias dans lesquels il travaille).

Description de l’activité

Élections politiques, attentats, guerre, justice, « business », questions de société… rien n’échappe au dessinateur, qui présente l’actualité avec humour et détachement.

Il peut se donner pour mission de faire ressortir le grotesque ou le ridicule d’une situation ou d’un événement. Outre son ingéniosité à marier les couleurs avec une audace qui montre bien la gravité de certains événements actuels, ses coups de crayon peignent avant tout un espace libre.

Qu’il soit chargé d’illustrer un article ou de partir d’un fait brut, son objectif est le même : porter un regard personnel, pédagogique et critique sur l’actualité. L’illustrateur de presse joue un rôle de révélateur social en plus d’être un observateur. Ses principaux atouts : un style reconnaissable entre tous et une combativité sans faille. Cela ne le protège pas d’une rétrogradation.

Il y a moins d’une centaine de dessinateurs de presse en France, dont une petite minorité jouit d’une certaine notoriété. Ils sont souvent associés à des journaux satiriques comme Le Canard fascine Charlie Hebdo ou à de grands quotidiens comme des journaux nationaux (Le Monde, Le Figaro) ou régionaux. Sous réserve qu’il soit reconnu comme « reporter-designer » par la commission de la carte de presse, il est pleinement qualifié comme journaliste. Il peut être salarié ou pigiste et à la commission pour certaines publications.

Le rôle des pompes pour animaux

Tous les journalistes vous le diront, une bonne photo donne un aspect « papier » glacé. C’est la cerise sur le gâteau, et parfois le gâteau lui-même, bien qu’une bonne photo de presse ne soit pas forcément une bonne photo. Il s’agit avant tout d’une image qui raconte une histoire. Il en va de même pour le dessinateur, qui raconte des histoires à travers ses publications et ses sketchs.

Plantu, feu Cabu et Wolinski, pour n’en nommer que quelques-uns, représentent des divinités contemporaines de la profession. Vous avez certainement remarqué que les contours ne sont pas étanches, de nombreuses personnes ont également publié des albums BD. Comment concourir, ou dessiner au crayon ? Qu’il soit chargé d’illustrer un article ou de partir d’un fait brut, le but du dessinateur journaliste est d’avoir un regard personnel, pédagogique ou critique avec humour ou changement d’actualité.

Formation pour devenir dessinateur/Caricature

Si le dessinateur de presse est journaliste, alors sa profession est artiste. Il n’y a pas de conditions d’accès strictement définies à ce métier, mais une formation artistique est indispensable. Avoir suivi une formation artistique (écoles d’art nationales ou régionales, écoles d’arts décoratifs) permet d’acquérir le cursus nécessaire à la réussite. Ils donnent toujours un plus en CV pour les débutants. Cependant, le plus important dans ce milieu professionnel est une personnalité ouverte d’esprit, curieuse, l’amour de l’actualité, une excellente culture politique et de réseau… un sens de l’humour et un esprit de synthèse. Et surtout, le sens de la caricature et la rapidité d’exécution sont extrêmement rapides. Des stages, un bon carnet d’adresses et un coup de main sont les bienvenus.

Opportunité d’emploi

Il est difficile de se trouver un créneau en tant que dessinateur de presse. Il y a une centaine de personnes en France aujourd’hui, dont une petite minorité a une certaine notoriété. Le dessinateur débutant commence généralement sa carrière en tant que pigiste en fournissant ses croquis à divers journaux. Si la presse écrite connaît de nombreuses limites, les médias Internet recherchent de plus en plus ces talents. S’il est reconnu comme « reporter-designer » par la commission de la carte de presse, il a le statut de journaliste.

Les qualités pour devenir illustrateur

Pour devenir illustrateur ou caricaturiste en direct, il est important d’avoir de l’imagination et de comprendre le monde du journalisme et de l’humour. Rappelons que ces métiers allient journalisme et illustration. Leur rôle est de mettre un événement ou une actualité dans l’image et de manière intéressante pour faciliter la compréhension du message par le lecteur. Par conséquent, un illustrateur vivant ou un dessinateur de presse doit avoir le sens de l’humour. Il doit aussi faire preuve de créativité pour faciliter l’information. Son imagination doit s’accompagner d’une ouverture d’esprit. Il doit donc être curieux de ce qui se passe dans son environnement pour connaître la tendance. Pour exercer ce type de métier, il n’y a pas de formation académique spécifique. Cependant, vous pouvez suivre quelques séminaires sur le sujet et faire des recherches si vous souhaitez approfondir vos connaissances dans le domaine.

Salaire d’un dessinateur

Pour certaines professions artistiques, il peut sembler difficile de déterminer le salaire exact des dessinateurs de presse. Plusieurs paramètres seront pris en compte : son statut (salarié ou indépendant), le journal dans lequel il travaille, son expérience, sa notoriété ou encore son réseau professionnel. En fonction de son parcours et de son réseau, l’illustrateur de presse peut atteindre un niveau de notoriété qui lui permet d’acquérir une reconnaissance et donc un bon carnet d’adresses dans la presse.

Pour un dessinateur de presse salarié, travaillant donc dans une entreprise telle qu’un journal, le salaire est d’environ 43 350 € brut par an selon l’INSEE. Pour un dessinateur, le salaire dépendra aussi des contrats en cours, mais vous pouvez facturer une centaine d’euros par page de BD, en noir et blanc. Pour un artiste plasticien, le salaire peut aller jusqu’à plus de 3 000 € net mensuels.

Un dessinateur de presse indépendant pourrait voir son prix doubler. En effet, en tant que personne discontinue, le créateur est libre de fixer un prix selon son talent et sans égard au prix du marché. Un journaliste spécialisé dans le journalisme peut percevoir entre 1 140 € et 4 100 € net mensuels. De ce fait, le tarif est très variable et dépend de nombreux critères, notamment du journal dans lequel il travaille.

 

Nos dernières Fiches Métiers : Communication - Journalisme - Marketing

FuturMétier